Débat intense sur le thème de l'homoparentalité.

Publié le par MPF puy-de-Dôme

Les Jeunes Sarkozystes du Puy-de-Dôme ont organisé mardi soir, à Clermont-Ferrand, leur second débat sur un thème qui a suscité un grand intérêt parmi les membres présents. En effet, l'homoparentalité est un sujet qui divise à droite. Pour la vice-présidente nationale de Gay Lib, Anne Boring, les homosexuels doivent avoir accès à ce droit d'adopter et des études démontrent que le bonheur des enfants est similaire que ce soit dans un couple homosexuel ou hétérosexuel. Position divergente pour François Barrière, président de la fédération MPF du Puy-de-Dôme qui estime qu'un enfant doit avoir un père et une mère et qu'il faut d'abord satisfaire les couples hétérosexuels avec l'importance du nombre d'adoptions. Boris Wrona, président des Jeunes Sarkozystes Auvergne, a rappelé que le mouvement était contre l’homoparentalité, il a mis en avant la primauté des droits de l'enfant.

La majorité des jeunes présents ont montré leur scepticisme voire leur opposition à une légalisation de l'homoparentalité. L'importance du repère du deuxième sexe notamment dans le cadre de la complicité entre une fille et sa mère dans une famille représente la crainte des opposants.

« Ce n'est pas l'amour de parents homosexuels qui est remis en cause, mais le fait que l'enfant doit avoir des repères solides » à déclaré une opposante.

 

Publié dans MPF 63

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article