Hellfest : Les députés du MPF répondent à Mitterand

Publié le par MPF puy-de-Dôme

hellfest(1)Frédéric MITTERAND, interpellé à l’Assemblée nationale, a qualifié  la « fête de l’enfer » (Hellfest), qui se déroule chaque année à Clisson, d’« expression artistique ».  Son absence de courage, son irresponsabilité et sa démagogie sont simplement consternantes.

En réalité, il ne fait que cautionner un festival où sont vociférés depuis des années des paroles « pousse-au-crime » et, pour certaines, condamnées par la loi. Tout cela, au frais des contribuables.

Au nom du « culturellement correct », il tolère l’apologie du mal, du sang et de la mort qui font tant de ravages au sein de notre jeunesse.

Au nom du « culturellement correct », il n’a aucun autre repère à proposer aux jeunes que la haine et le chaos, dont les conséquences sont connues de tous : suicides, autodestruction, mutilations, profanations de cimetières, violences, etc.

La réponse de Frédéric MITTERAND à propos de la « fête de l’enfer » est à l’image de l’ouverture à gauche : une incohérence politique dans laquelle personne ne se reconnait. Qui plus est nuisible à la fois à la Culture en France mais aussi à l’ordre public.

Les Français attendent autre chose de leur gouvernement. Il est temps pour Frédéric MITTERAND de s’en retourner, seul, à ses affections « underground ».

Publié dans MPF 63

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article