Projet de loi de bioéthique : Véronique BESSE veut renforcer la recherche sur la trisomie 21

Publié le par MPF puy-de-Dôme

Véronique BESSE interviendra à la tribune de l'Assemblée nationale lors de l'ouverture de l'examen du projet de loi de bioéthique.

Au cours de son intervention, Véronique BESSE demandera de renforcer la recherche sur la trisomie 21, maladie génétique la plus répandue.

Véronique BESSE souligne qu’il existe aujourd’hui un vrai déséquilibre dans le domaine médical : tous les moyens sont en effet orientés vers le dépistage de la trisomie avant la naissance alors qu’aucun effort n'est fait en faveur de la recherche pour accompagner et guérir les personnes handicapées.

La France reste d’ailleurs un des rares pays d'Europe à ne pas accorder de financements publics pour la recherche sur la trisomie 21.

Véronique BESSE estime que la réponse à apporter au handicap passe par la recherche sur les maladies et non par l’élimination systématique des embryons.

Véronique BESSE proposera également à l'Assemblée nationale de lancer un grand débat pour mieux informer les Français sur les maladies génétiques, notamment sur la trisomie 21, et pour encourager la solidarité envers les familles touchées par cette maladie.

 


Publié dans MPF 63

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article