Véronique Besse défend l'Histoire-géographie

Publié le par MPF puy-de-Dôme

V-ronique-Besse.jpgVéronique BESSE, député MPF, s’étonne de l’annonce de la disparition de l’histoire-géographie en Terminale Scientifique. Cette décision va à contre-courant des valeurs que la France veut transmettre à sa jeunesse.  

La connaissance rend les hommes libres et responsables. L’histoire-géographie est à ce titre une nécessité :

elle développe la culture générale dont les élèves auront besoin tout au long de leur vie personnelle, professionnelle et civique ;

elle permet de savoir qui nous sommes et où l’on va. Elle offre une connaissance approfondie de notre identité, de nos valeurs communes et du monde qui nous entoure.

 

Véronique BESSE insiste sur le fait que, pour préparer l’avenir, la formation générale de la jeunesse est un impératif. Elle se prononce pour un renforcement des humanités en première et en terminale, quelque soit la filière.

Publié dans MPF 63

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LAGRANGE 22/02/2010 19:52


Je remercie particulièrement Véronique BESSE de cette prise de position.
Je trouve particulièrement irresponsable de supprimer l'Histoire et la Géographie en Terminale Scientifique.
D'ailleurs mes élèves de Terminale S ont trouvé gênante cette suppression et cette mesure vexatoire à leur encontre, quoique non concernés par la réforme qui ne s'appliquera qu'en Seconde à la
rentrée.

Jola46